une aide qui ne coûtera pas grand-chose au gouvernement mais qui risque de vous coûter cher

agirc_arrco

 

Le Premier ministre Manuel Valls a présenté ce 25 septembre 2014 un plan d’actions en faveur des harkis.

Le secrétaire d’Etat aux anciens combattants et à la mémoire (sic) Kader Arif a confirmé par un communiqué en date du 2 octobre 2014 :

« Au titre de la réparation, le gouvernement s’engage, entre autres, à aider au rachat de trimestres de cotisation retraite pour les enfants de harkis, dont nombre ont été victimes de freins dans l’accès à la formation et à l’emploi du fait de leur hébergement dans des camps militaires. Ceux-ci bénéficieront d’une aide forfaitaire de 2000 euros par trimestre, ce qui représente 60% du coût moyen pour ce type de rachat. Cette aide pourra aller jusqu’à 8000 euros par personne, pour un rachat de 4 trimestres de cotisations (soit un montant total de 1,8 million d’euros). »

Je n’en dirai pas plus sur Kader Arif et son G12 Harkis, d’autres s’en sont chargés mieux que moi, telle Jeannette Driss :  http://www.harkisetpouvoirspublics.fr/news/jeannette-driss-le-plan-arif-un-plan-daction-pour-les-dupes-/

1) Pour ce qui est des harkis eux-mêmes, sauf erreur, le plus jeune harki doit avoir un peu plus de 70 ans, et donc à la retraite depuis un moment …

C’était donc la moindre des choses que de prévoir cette disposition pour les enfants de harkis.

A noter tout de même que les plus âgés des enfants de harkis doivent eux-mêmes être à la retraite …

1.8 million d’euros, à raison de 2000 à 8000 euros par personne, cela ne fait que 225 à 900 enfants de harkis potentiellement concernés !?

2) Le rachat de trimestres : pourquoi ? Comment ? 

Pour prendre votre retraite à taux plein, vous devrez avoir cotisé un certain nombre de trimestres. S'il vous en manque, vous avez la possibilité de racheter des trimestres de cotisation manquants.

Racheter des trimestres permet d'atteindre la durée de cotisation nécessaire (sans attendre 1 ou 2 trimestres) pour prendre sa retraite à taux plein (la pension subit une décote de 1,25% par trimestre manquant).

Normalement, on peut racheter uniquement les années d'études supérieures, les années incomplètes où moins de 4 trimestres ont été validés, certaines périodes de chômage non indemnisées, des périodes de temps partiel, de petits boulots ou de stage …

Pour calculer le prix du trimestre, 3 paramètres sont à prendre en compte :

- L'âge auquel vous les achetez : plus on est jeune au moment du rachat, moins son coût est élevé.

- Votre revenu (moyenne des 3 dernières années) : plus il est élevé, plus le trimestre est onéreux

- L'option de rachat retenue :

Dans l’hypothèse d’une pension à taux plein de 1000 € par mois (pension moyenne régime de base), s’il vous manque un trimestre vous ne percevrez que 987.50 € soit un manque à gagner de 150 € par an : le rachat d’un trimestre pour 1333 € (coût moyen restant à votre charge après « participation » de l’Etat) ne sera donc « amorti » qu’au bout de 9 ans de retraite !

De même, s’il vous manque 2 trimestres, vous ne percevrez que 975.00 € soit un manque à gagner de 300 € par an : le rachat de 2 trimestres pour 2666 € ne sera là aussi « amorti » qu’au bout de 9 ans de retraite …

Sachant que l’espérance de vie moyenne d’un ouvrier qui part à la retraite à 65 ans est de moins de 15 ans !

Les modalités de paiement varient en fonction du nombre de trimestres rachetés :

- Si vous ne rachetez qu'un seul trimestre, le paiement se fait comptant ! Encore faut-il avoir 1333 € disponibles !

- De 2 à 8 trimestres, vous pouvez échelonner le paiement sur 1 ou 3 ans, en échéances mensuelles ;

Donc, à moins d’avoir 1333 € disponibles, l’intérêt est de racheter au moins 2 trimestres par échéances mensuelles (2666 € sur 3 ans = 74 € par mois) !

Avant de racheter des trimestres, veillez à faire une simulation pour vérifier dans quelles conditions ce rachat est rentable : faites une demande à votre caisse de retraite, qui vous enverra une évaluation du coût de l'opération, en fonction de vos choix.

Sachez aussi qu’une fois les trimestres rachetés dans le régime de base, des rachats de points sont également possibles dans les régimes complémentaires.