Le lundi 28 janvier 1963, c’est le procès de l’attentat du Petit-Clamart (le 22 août 1962

détails dans mon précédent article

http://manifpn2012.canalblog.com/archives/2013/07/20/27679755.html)

au fort de Vincennes où 9 accusés sont présents :

- le lieutenant-colonel Jean Marie Bastien-Thiry (né en 1927, fils d’un officier supérieur, Polytechnique, ingénieur en chef de l’armement armée de l’air),

Bastien-Thiry

- Bougrenet de la Tocnaye (Breton né en 1936 lieutenant SAS « déserteur » puis OAS),

«  ... je suis fier d'être l'un de ces esprits demeurés, non sceptiques ou déboussolés par le maraboutisme gaulliste ... »

bougrenet_de_la_tocnaye

- Jacques Prévost, un des principaux lieutenants de Bougrenet de la Tocnaye (32 ans sergent dans les paras à Dien Bien Phu puis électronicien chef de base Thomson à Hassi-Messaoud, commando Alcazar -1er février 1960- puis responsable OAS Sahara),

- Pascal Bertin (PN 20 ans étudiant prépa Saint-Cyr),

- Pierre-Henri Magade dit « la Globule » (PN né à Alger en 1942, engagé volontaire Armée de l’Air « déserteur »),

- Lazlo Varga (20 ans réfugié politique hongrois),

lazlo Varga

- Gérard Buisines (36 ans a servi dans la Légion étrangère),

- Etienne Ducasse (gendre d’un général en retraite, qui a offert le refuge 185 rue Vaugirard),  

- Alphonse Constantin (35 ans ancien légionnaire) ;

6 sont en fuite :

- Serge Bernier (ancien sous-officier en Corée Mission III de l’OAS),

- Gyula Sari (Hongrois réfugié de 1956 sergent au 2ème REI grièvement blessé à Dien Bien Phu),

- Lajos Marton (Hongrois réfugié de 1956 ancien élève pilote de l’aviation magyare),

Lajos Marton

 

- Jean-Pierre Naudin (étudiant en classe préparatoire à Saint-Cyr au lycée Louis-Le Grand),

- Georges Watin (dit « la boîteuse », Mission III de l’OAS),

- Louis de Condé (sous-lieutenant de réserve).