17 décembre 2011

santé en Algérie française

Sur les 50 000 militaires morts en Algérie entre 1831 et 1843, 2295 seulement ont succombé aux combats … Les fièvres, le choléra ont été plus meurtriers que les hommes. Ainsi s'explique la construction de grands hôpitaux en dur, très vite ouverts aux civils, européens et indigènes quand ces derniers s'y décidèrent. Dès 1832, un jeune major de zouaves, nommé Giscard, les recevait dans son infirmerie du camp de Dely-Ibrahim et s'avançait au-devant des lignes, bien accueilli par les tribus. Suivirent cet exemple les médecins... [Lire la suite]
Posté par manifpn2012 à 14:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,