Bravo et merci à Pierre JARRIGE et ses nombreux diaporamas sur l’aviation en Algérie française que vous pouvez retrouver sur http://www.aviation-algerie.com/

Le 12 septembre 1865, Louis MOUILLARD vole sur un planeur de sa conception à Baba-Ali.

Naissance de plusieurs pionniers de l’aviation en Algérie : René METROT en 1873, Julien SERVIES en 1876, Léonce EHRMANN en 1879 (mort en 1914), Edouard PAILLOLE en 1880 …

En octobre 1882, Clément ADER vient à Constantine pour étudier le vol des vautours nombreux sur les gorges du Rummel et en tire une conclusion prémonitoire : l’Algérie présente la particularité importante pour l’avenir, d’avoir son territoire sillonné par de grandes voies aériennes, dans lesquelles les avions de guerre pourront voler facilement et économiquement, pour conserver à la France, si elle l’a encore, cette partie d’elle-même.

Naissance de deux pionniers de l’aviation en Algérie : Laurent GUERRERO en 1902, Joachim SOCIAS en 1903 …

A partir de 1909, des foules immenses suivent les évolutions des premiers pilotes sur les hippodromes des principales villes : ce sont les premières manifestations de la passion pour l’aviation qui animera constamment l’Algérie.

Une semaine d’aviation est organisée du 12 au 19 mai 1912 au cœur d’Alger, au Champ-de-Manœuvre mis à la disposition des organisateurs par l’armée.

Des milliers de spectateurs viennent voir le plateau constitué par Léonce Ehrmann (sur Borel) et Pierre Daucourt (sur Blériot)

En 1918, naissance de Marcel COGNO.

En juin 1925, inauguration de l’aéro-port d’Alger

1925 06 hydravions Alger

Le 1er août 1928, la Compagnie Générale Aéropostale entreprend l'exploitation de la ligne Marseille-Alger (service quotidien le 1er octobre 1929 en 5 heures)

Le chiffre des passagers transportés est passé de 1000 à 9000 par an.

En 1934, l’Algérie est la première région française par le nombre de brevets de pilotes.

1934 brevets pilotes

Durant les 6 derniers mois de l'année 1937, l'aéro-club de Mostaganem effectue 353 heures de vol, dont 105 au cours des manœuvres militaires de Bedeau, par les pilotes-estafettes Jean PARAVISINI, Benoît LEINDECKER et Louis LAMENDE et par Antoine ASSORIN

L'aéro-club compte 15 avions et 52 pilotes, dont René DARCAGNE, breveté à 16 ans ½.

 

1939 hydravions Lloré

1939

 

1945 11 04 pélerinage Mecque

L’appareil est un Junkers Ju-52 allemand qui était utilisé dans le transport et le largage de parachutistes durant la seconde guerre mondiale.

En 1946, la Compagnie Générale des transports aériens (CGTA) est créée.

Début 1947, la CGTA propose des vols charters entre l'Algérie et l'Europe.

Vers la fin des années 1940 la Compagnie Air Transport (CAT), une filiale d'Air France, est créée.

La CGTA se hissera rapidement au niveau des principales compagnies aériennes mondiales et assurera, avec Air France, la plus grande partie du trafic vers la métropole au départ d'Alger, Oran ou Constantine.

Le 23 mai 1953, la CGTA et la CAT fusionnent et forme la Compagnie Générale de Transports Aériens Air Algérie.

CGTA

 

air Algérie

 

La flotte de la nouvelle compagnie était constituée de 6 Sud-Ouest Bretagne, 5 DC-3 et 3 DC-47.

 

SO30 Air Algérie

 

Sud-Ouest Bretagne SO30

 

DC3 Air Algérie

 Le quadrimoteur Breguet 763 Provence, familièrement appelé Deux-Ponts, est mis en service par Air France en mars 1953.

 

Breguet 763 Air Algérie

 

Le 29 janvier 1955

 

1955 01 29 aéroport Oran

 

Le 21 octobre 1955

 

1955 10 21 Constellation 1

 

1955 10 21 Constellation 2

 Le 24 avril 1956

 

1956 04 24 inauguration

Air France met en service le biréacteur SE 210 Caravelle sur la ligne Alger-Paris le 15 décembre 1959, suivie de peu par Air Algérie en janvier 1960.

A la fin des années 50 début des années 60, il existe 12 aérodromes principaux en Algérie dont 5 de classe internationale :

-       Alger Maison Blanche prévu pour un trafic de 1 million de voyageurs par an

aéroport Alger

aéroport Maison blanche Alger

-       Oran La Senia,

-       Bône Les Salines,

-       Philippeville Vallée,

-       Constantine Telergma …

 

« Tous les efforts connus et inconnus des Français d’Algérie dans ce domaine se traduisent aujourd’hui par des chiffres : 23 aérodromes régionaux, 16 aérodromes commerciaux, 54 aérodromes privés auxquels il faut ajouter ceux du Sahara depuis la découverte du pétrole, 21 aérodromes régionaux et 108 aérodromes privés.» in Pied-Noir mon frère de Jean Loiseau (1963)