Je voudrais vous parler de l’oncle par alliance de ma grand-mère, Jean Auguste JUTELET

Né le 12 novembre 1881 à Colmar (68) et donc Alsacien-Lorrain  

Le 30 mai 1899 il est engagé volontaire pour 5 ans au 1er Régiment Etranger à Versailles : il a 17 ans ½ !

Du 3 juin 1899 au 25 mars 1900 (10 mois) campagne d’Algérie

Du 26 mars 1900 au 20 novembre 1900 (8 mois) campagne des Oasis

Du 21 novembre 1900 à 1903 campagne d’Algérie

En 1903 médaille coloniale Sahara

En mai 1903, il obtient la naturalisation française

signature JUTELET Jean Auguste-001

Le 18 juillet 1903, il se rengage pour 5 ans

Le 1er avril 1905, il est caporal-tambour

Le 28 avril 1909, il se rengage pour 3 ans

Le 23 mai 1912, il se rengage pour 1 an

Le 27 mai 1913, il se rengage pour 1 an

En juillet 1913, il est sergent

Le 28 août 1914, à Dommery, il est blessé par balles à la cuisse gauche et au bras gauche, fracturé : il en gardera une impotence 

1914 08 28 blessures Jutelet

En décembre 1915, il fait partie des grands blessés rapatriés du camp d’Ohrdruf (Saxe)

disparus 1915 2 bis

 

Le camp d'Ohrdruf était un camp de discipline de 12 000 prisonniers : dans un coin de l'enceinte une petite baraque regroupait les pulmonaires et une autre les fous. A l'intérieur de cette dernière, des luttes, des cris, des rires ...

Une fois par semaine, il y avait un appel des poux et les détenus infestés étaient badigeonnés de liquide soufré puis entièrement rasés.

Les gardes pratiquaient des raffinements de cruauté : ils arrosaient le plancher d’une baraque en plein hiver et les prisonniers devaient se coucher sur des planches couvertes de glace.

Ce camp était également connu sous le nom de camp « des mains blanches » car de nombreux prisonniers homosexuels. Un ancien prisonnier témoignait : « Dans ce camp, il y avait un « bal des intimes » dans une baraque où le soir on dansait entre hommes. Des prisonniers se livraient à la prostitution et les officiers allemands avaient des mignons … »

Le 11 novembre 1918, il est au Centre de rééducation des mutilés à Rouba (Alger)

Le 21 mai 1936, à Tunis, dans un hôtel rue d’Italie …

1936 05 23 Echo ALger tentative suicide Jutelet

 

Le 6 février 1939, il achète au comptant aux consorts Morant un fonds de commerce de charcuterie 13 rue Prévost Paradol à Alger au prix de 25 000 francs

Le 26 août 1939, il est photographe ambulant dans la même rue

Le 5 avril 1959 il décède à Arzew (Algérie)