Bien que porté parfois dans d'autres régions (le 33 notamment), il s'agit d'un nom catalan désignant celui qui est originaire de Cerdagne, plateau montagneux entre le sud de la France et l'Espagne. Variante : CERDAN. En Roussillon, on trouve surtout la forme SARDA.

 

Dans les tribus gauloises, on trouve les Volques Cérétans ... mais les Volques Sordons ont eux aussi un nom qui se rapproche, non ?

 

Je me suis dit que Cerdagne et Sardaigne se ressemblaient beaucoup et, en cherchant, j'ai trouvé peut-être plus ancien que les Volques et encore plus exotique : 

 

Citons ici Robert Graves, Les Mythes Celtes : la Déesse Blanche, éditions du Rocher :

« Or, dans le Roman de Taliésin, Caridwen, ou Cerridwen [Kerridwen], l’ennemie de Gwion, était aussi une déesse blanche de la truie selon le Dr Mac Culloch qui, dans sa Religion des Anciens Celtes, bien documentée, invoque le témoignage de Geoffroy de Monmouth et du celtologue français Thomas et rappelle qu’elle était également décrite par les bardes gallois comme une déesse du grain. Il l’assimile à la Déméter à la truie […]. Son nom est composé des mots cerdd et wen. Wen signifie « blanche » et cerdd, en irlandais et en gallois, signifie « profit » aussi bien que « les arts inspirés » et spécialement « la poésie », comme les mots grecs cerdos et cerdeia, dont dérive le latin cerdo, « artisan ». En grec, on appelait cedro la belette, déguisement favori des sorcières de Thessalie, et on le traduisait habituellement par « l’artificieuse » ; d’autre part « cerdo », un vieux mot d’origine incertaine, signifie « porc » en espagnol. […] La fameuse sardane, danse des moissons des Pyrénées espagnoles, fut peut-être exécutée d’abord en l’honneur de cette déesse [Cerdo] qui avait donné son nom à la meilleure terre à blé de la région, la vallée de Cerdana dominée par la ville de Puigcerda ou colline de Cerdo. […] Cerridwen est nettement la truie blanche, la déesse de l’orge, la Dame Blanche de la mort et de l’inspiration ; elle est, en fait, Albina, ou Alphito, cette déesse de l’orge qui donna son nom à la Grande-Bretagne [Albion].»


A noter que les habitants de la vallée de Cerdana (Cerdagne en français) sont appelés les Cerdans et les Cerdanes et que, à ce prénom, l’Encyclopédie des Prénoms d’Elaine Chastenier, éditions de Vecchi, a écrit : « Cerdane, Serdane, Cerdana, Serdana : ce prénom d’origine occitane tire son origine de la Cerdagne. Il fut très à la mode au Moyen Age dans le Midi. Il fait peut-être allusion à une personne originaire de Sardaigne ou au sarde, groupe de parlers romans italianisés. Il peut se fêter le 1er novembre »

 

Rattacher la vallée de Cerdagne à l’île de Sardaigne paraît logique en terme d’étymologie. Mais, à mon sens, c’est uniquement parce que la Sardaigne tire elle aussi son nom d’une déesse-mère à racine KR, que l’on vénérait aux temps anciens en lui élevant des nuraghes (constructions cyclopéennes en pierres sèches pratiquement sans ouverture et qui peuvent rappeler les tumulus d’Europe occidentale.