« Organisation de la Résistance de l’Algérie Française » O. R. A. F., créée en 1956

 

Parfois dénommée Organisation de la Résistance de l’Afrique Française ou Organisation pour le Renouveau de l’Algérie Française

 

Fondée par le docteur René Kovacs, ancien champion de natation d’origine hongroise et médecin pied-noir d’Alger.

 

Elle rassemble les agents « contre-terroristes » des Unités Territoriales …

 

Philippe Castille, second de Kovacs (l'un des premiers contre-terroristes, ancien résistant de la IIème Guerre Mondiale, représentant chez Renault, lieutenant de réserve du 11ème Choc, le Service Action du SDECE, membre de l’ORAF puis plus tard de l'OAS)

 

Il déclare que les attentats de l'ORAF avaient lieu le samedi, parce que le reste de la semaine les agents travaillaient et n'étaient donc pas disponibles pour les opérations anti-FLN …

 

Toujours selon Philippe Castille, l'ORAF dispose :

 

- d'une branche civile et parlementaire, le « comité des six » (ou des dix) dirigé par Michel Debré (qui fonde en 1957 le Courrier de la colère qui défend l’Algérie française) et qui comprendrait même, outre Pascal Arrighi, député de Corse, et Valéry Giscard d’Estaing, député du Puy-de-Dôme (il vient de se mettre en disponibilité de son poste de directeur adjoint au cabinet du président du conseil Edagar Faure et nommé membre de la délégation française à la XIe session de l’assemblée générale des nations Unies) , le représentant d’une dynastie qui a régné sur la France (le comte de Paris ?)

 

- d'une branche militaire dirigée par le général René Cogny, résident au Maroc du 3 juillet 1956 au 29 mars 1958 (célèbre pour avoir participé à distance à la bataille de Dien Bien Phu en 1954).

 

Sont aussi membres de l’ORAF :

 

- le docteur Jean-Claude Perez (UFNA),

- André Achiary, commissaire de la DST, sous-préfet de Guelma durant les massacres du Constantinois en 1945 et attaché au cabinet de Jacques Soustelle (Gouverneur Général) … 

- Joseph Ortiz (PN né en 1917), patron du café Le Forum à Alger (mais aussi, par sa femme, copropriétaire du seul hôtel de Tizi-Ouzou où il voit beaucoup le général Faure), est responsable poujadiste (UDCA) dans les années 50 : il rejoint naturellement l’ORAF

- le restaurateur Goutallier (représentant de Poujade).

 

 «  l’ORAF était une première mouture de l’OAS organisations soit de défense, soit de représailles de contre-terrorisme. » dixit François Mitterrand au procès du général Salan

 

Le 10 août 1956, l'ORAF commet un attentat à la bombe contre le FLN, rue de Thèbes, dans la Casbah d'Alger, qui fait 28 morts musulmans.

 

Le 29 janvier 1957, la presse signale l’arrestation (suite à l’attentat du bazooka du 16) de Ange Salicetti, René Keveau, Pierre Troncy, Joseph Ortiz, Sens, Mme Kovac, Scire, Calle, Dellamonica, Lauratour, Rizza, Watin tous membres de l’ORAF.