Mohamed Khider

Secrétaire général et trésorier du FLN. Suite à des divergences apparues en 1963 avec Ben Bella, il est contraint à l'exil. À l'abri, depuis Genève, il annonce officiellement son opposition à la dictature du FLN. S'en suit l'affaire dite du "trésor du FLN" où Ben Bella puis Boumédiène l'accusent d'avoir détourné les fonds du FLN qu'il gérait. Khider déclarera d'ailleurs son opposition au coup d'Etat et au régime autocratique du colonel Boumédiène en 1965. Le 4 janvier 1967, à Madrid (Espagne), Mohamed Khider est assassiné par les services spéciaux algériens.

Ahmed Francis

député dans la 1ère assemblée constituante, puis ministre des finances le 27 septembre 1962.

Décédé le 1er septembre 1968 à Genève (Suisse) …

Krim Belkacem

Après la victoire de Ben Bella et de l'État-major (coup d'Etat du 25 juillet 1962), il se retrouve écarté de la vie politique, se consacre aux affaires et s'installe un moment en France. Après le nouveau coup d'État du 19 juin 1965, il repasse dans l'opposition. Accusé d'avoir organisé au mois d'avril 1967 un attentat contre Boumédiène, manipulé et trahi par une partie de son entourage, il est condamné à mort par contumace le 5 août 1967 : il se réfugie avec toute sa famille au Maroc. Commence alors l'exil. En 1968, il crée avec des amis … le Mouvement pour la Défense de la Révolution Algérienne (MDRA), parti clandestin destiné à lutter contre le régime de Boumédiène. 2 ans plus tard, le 18 octobre 1970, on le retrouve étranglé avec sa cravate dans une chambre d'hôtel à Francfort, probablement avec la complicité des services secrets algériens (dont le chef Kasdi Marbah est aux ordres de Boumédiène).

Ben Yahia

Ambassadeur à Moscou et à Londres, il devient en 1967, ministre de l’information

En 1981, il est victime, au Mali, d’un accident d’avion où il est gravement blessé … mais il ne survivra pas à un autre accident d’avion en mai 1982 au-dessus de la frontière entre l’Iran et la Turquie : son avion est abattu par un missile irakien

Ahmed Boumendjel

ministre de la Reconstruction, des Travaux publics et des Transports en septembre 1962. Après 2 ans, Ahmed Boumendjel quitte le pouvoir en décembre 1964. décédé le 19 novembre 1982 à Alger

Tayeb Boulahrouf

En 1958 il représente le GPRA en Italie, où il échappe à plusieurs tentatives d’assassinat (livre piégé, bureau dynamité) attribuées à la Main rouge.

Après l’indépendance, il est nommé ambassadeur d’Algérie successivement à Rome, Lima, Bucarest, Buenos Aires, La Paz et Lisbonne.

Mohamed Yazid

Ministre de l’information du GPRA, il retourne l’opinion européenne contre la France et sera conseiller de Yasser Arafat dans la guerre contre Israël

Il y avait aussi Saad Dhalab, Reda Malek, le colonel Ben Mostepha, Ben Tobbal ...