Nous avons vu dans les épisodes précédents qu'en 1960-1961 environ 760 000 Musulmans étaient scolarisés

Scolarisés oui, mais obtiennent-ils un diplôme ?

La liste des candidates admises au Certificat d'Etudes Primaires de l'école Jean Zay d'Aïn Temouchent en 1960 laisse voir 30 Musulmanes pour 10 Européennes ! soit 75%

Et la mixité Européens/Musulmans dans les écoles et dans les classes ?

Les effectifs de l'école Victor Hugo d'Orléansville

En octobre 1960          193 Européens pour 201 Musulmans      

En mai 1961                 171 Européens pour 206 Musulmans

A côté des écoles publiques et des écoles coraniques, il existait aussi des midrashim (écoles juives) et des écoles religieuses chrétiennes (catholiques le plus souvent)

Le nombre des écoles coraniques en Algérie, où l'islam est religion d'Etat, est passé de 3.000 en 2005 à 5.246 actuellement, a annoncé jeudi 30 novembre 2006 le chargé de la communication du ministère des Affaires religieuses, Abdallah Tamine. (contre 2000 et 27000 élèves en 1860)

Quelques 500.000 élèves sont inscrits dans ces établissements", a affirmé M. Tamine au quotidien d'expression arabe Sawt El-Ahrar (FLN - parti gouvernemental). (soit 95,3 élèves en moyenne)

Ces écoles sont destinées principalement aux enfants et aux adolescents, mais des classes sont également réservées aux adultes, affirme le ministre Tamine.

Il a indiqué qu'un projet de loi est en préparation en vue d"'unifier" les programmes d'enseignements dans tous les établissements du pays et de rendre "obligatoire" l'enseignement du coran dans le primaire.

L'enseignement coranique est dispensé en Algérie sous l'autorité de l'Etat.

Qui étaient les instructeurs et instituteurs ?

En 1865 création de l'école normale de Bouzaréah : mixte, elle recrute garçons européens et indigènes et forma 800 instituteurs indigènes

La promotion 1911-1914 de l'Ecole Normale d'Instituteurs d'Alger est composée de 15 "Pieds-Noirs" pour 14 "Métropolitains"

Effectifs des écoles normales en 1959 (nombre d'élèves-maîtres, dont12% de musulmans) :

Alger                550

Oran                 395

Constantine     158

Bone                  84

Tlemcen            54

Mostaganem     53

Orléansville       45

Sétif                   27

Des militaires ont aussi participé à l'effort de scolarisation :

Au 1er janvier 1957         50 écoles          250 instituteurs             2000 élèves

Au 1er octobre 1959       944 écoles        1283 instituteurs *         70864 élèves

* presque autant que de maîtres "civils"