Dans un précédent article, l'Algérie avant 1830, on pouvait lire :

En 1450, la «Compagnie marseillaise des Concessions d’Afrique» s’installe sur la côte Barbaresque entre Bône et Tunis et installe le «Bastion de France» à la Calle.

Les Français y pêchent le corail et font le commerce du cuir de la laine de la cire, etc … concession renouvelée en 1692 et en 1714

Voici aujourd'hui un complément avec le …

Bulletin des lois de la République n°63

N°469 Arrêté portant rétablissement de la compagnie d'Afrique

Du 27 Nivôse, an IX de la République une et indivisible (samedi 17 janvier 1801)

Art. Ier La compagnie d'Afrique, supprimée en 1792, est rétablie ; et l'agence d'Afrique établi à Marseille cessera ses fonctions.

III La compagnie d'Afrique rentre dans la jouissance de ses établissements en Barbarie, de ses comptoirs et dépendances, dans l'état où ils se trouvent …

IV Toutes les concessions commerciales accordées par la régence d'Alger d'après le traité de 1694, sont également rendues à la compagnie, pour les exploiter à ses risques et périls, à l'exception de la pêche du corail …

VIII Les lismes (lisières, bordures) dues à la régence d'Alger et au bey de Tunis seront annuellement payées par le gouvernement, qui s'en indemnisera au moyen d'une rétribution à prélever sur la compagnie d'Afrique , et sur celle qui sera chargée de la pêche du corail.

Le premier Consul, signé BONAPARTE.