C'est lui qui m'a donné d'abord le goût de lire

Maupassant, Baudelaire, son maître Victor Hugo

Et puis, un peu plus tard, ce fut le goût d'écrire,

Le goût du bien manger : cailles, côt'lettes, escargots

Le goût des films : peplums, westerns ou films d'horreur

Finissant tard le soir et qui me faisaient peur

Du sport à la télé : le catch et le rugby

Marcher des kilomètres était notre hobby

Je ne pouvais faire moins pour toi que ce poème

Pour te dire au revoir à toi Papa que j'aime …